La Rencontre annuelle des musulmans de France s'ouvre aujourd'hui : que va-t-on y trouver ? | LCI

Uoif rencontre annuelle, Sur le même sujet

Passe sanitaire : les données privées sont-elles totalement sécurisées?

uoif rencontre annuelle

Selon une rumeur, fermement démentie par le gouvernement socialiste, les ABCD de l'égalité préfigureraient l'introduction d'une prétendue "théorie du genre" à l'école. En janvier, ce programme a nourri des appels au boycott des classes, qui ont été surtout suivis dans les quartiers populaires où vivent de nombreux musulmans.

uoif rencontre annuelle

Malgré ses inquiétudes sur la "théorie du genre", l'UOIF a condamné ces Journées de retrait de l'école JRErefusant d'"utiliser les enfants dans les débats des grands". Au vu de la conjoncture actuelle, c'est mieux qu'elle n'apparaisse pas avec nous", explique Amar Lasfar. Enen pleine campagne présidentielle et après l'affaire Merah, le gouvernement de Nicolas Sarkozy avait interdit d'entrée sur le territoire six orateurs, accusés de radicalisme.

RAMF 2015 - Cérémonie de Cloture (Complet)

L'édition s'était déroulée sans publicité, même si l'égérie des manifestations d'opposants au mariage homosexuel, Frigide Barjot, s'était invitée dans les allées du Bourget.

Cette année, l'UOIF a invité 70 personnalités, uoif rencontre annuelle les controversés Hani et Tariq Ramadan, petits-fils du fondateur des Frères musulmans, mais aussi le Père Christophe Roucou, chargé des relations avec l'islam à la Conférence des évêques de France, ou l'universitaire Raphaël Liogier.

uoif rencontre annuelle

Ce que reconnaît aisément Amar Lasfar: "une partie des nôtres sont tentés par un repli identitaire. Les premiers à en souffrir, c'est nous. Le secrétaire général de l'UOIF, Okacha Ben Ahmed, s'attend à croiser le fer entre les stands: "Tous les ans, il y a ceux qui viennent pour la salle de conférence, le souk, les activités jeunesse ou ludiques.

uoif rencontre annuelle

Et il y a nos détracteurs qui viennent nous accuser d'être des mauvais musulmans", dit-il.